Pub Pass Patrimoine Noel 2022 Pages
02/09/2022
1197

Visite en Cœur de Tarentaise : du baroque au Street-Art

Dans le massif alpin, au pied des stations les plus célèbres de France, bienvenue en Cœur de Tarentaise !

Ce territoire savoyard, définitivement rattaché à la France sous le Second Empire, possède une riche histoire et un patrimoine culturel et naturel exceptionnel.

Partez à sa découverte entre églises baroques, randonnées artistiques, street art, patrimoine vernaculaire et gastronomique.

Vue générale de Moûtiers en Savoie

Moûtiers, capitale historique de la Tarentaise

Vue de Moûtiers et de son ancien palais épiscopal, depuis un pont sur l'Isère

Siège de l’archevêché de Tarentaise à partir du VIIIe siècle, Moûtiers est la capitale historique de la région. Son nom latin, Darantasia, a d’ailleurs donné naissance au nom Tarentaise.
Capitale religieuse, Moûtiers est également capitale politique, puisque ses archevêques ont aussi la fonction de Comtes de Tarentaise jusqu’au XVIIIe siècle.
L’architecture du groupe-cathédrale de Moûtiers raconte cette histoire millénaire mouvementée.

L’archevêché, également palais comtal, domine les bords de l’Isère qui traverse la ville. Réaménagé au XVIIe siècle par un archevêque ayant passé 20 ans à Rome, il lui donne son visage actuel. Les intérieurs quant à eux sont remaniés au fil des différentes fonctions données au bâtiment après la Révolution.
Aujourd’hui, il abrite le Musée des traditions populaires de Moûtiers, le musée d'histoire et d'archéologie et le Centre culturel Marius Hudry, où sont organisées des expositions. L’un des salons a conservé sa physionomie du XVIIe siècle, avec ses peintures, probablement réalisées par un artiste flamand, figurant la parabole du Bon Samaritain.

La cathédrale Saint-Pierre de Moûtiers est citée dans des textes dès le Ve siècle, mais cet édifice est fondé au XIe siècle. Il présente une variété de styles, allant de l’art roman au néo-classicisme.
Le chœur, l’abside et le clocher sont les parties les plus anciennes de la cathédrale, datant des années 1020. La nef et le buffet occidental sont achevés au XVe siècle, dans un style gothique, mais les voûtes se sont effondrées après la destruction d’un clocher à la Révolution. Seule subsiste de cette période une baie surmontant l’entrée.
Au XVIIe siècle une coupole, toujours en place, est ajoutée à la croisée du transept.
Après les affres de la Révolution, l’église est restaurée au XIXe siècle, c’est de cette période que datent les peintures qui ornent le chœur et le transept.

La cathédrale Saint-Pierre conserve plusieurs trésors artistiques dont une superbe Mise au tombeau du Christ, datée du XVIe siècle. Elle possède également une chappe liturgique brodée de fil d’or et d’argent sur des soieries lyonnaises, des années 1930. La nef est dominée par un buffet d’orgues Cavaillé-Coll acquis lors de l’annexion de la Savoie à la France en 1860.

  • Rivière Isère passant à travers le chœur historique de Moûtiers
  • Hôtel de ville Art Déco de Moûtiers
  • Cour intérieur de l'ancien archevêché de Moûtiers
  • Musée des traditions populaires de Moûtiers
  • Salon XVIIe siècle de l'ancien archevêché de Moûtiers
  • Façade d'entrée de la cathédrale Saint-Pierre à Moûtiers
  • Chevet de la cathédrale dans le jardin de l'ancien archevêché de Moûtiers, avec Jean-Paul Bergeri des Guides du patrimoine Savoie Mont Blanc
  • Chœur roman de la cathédrale Saint-Pierre de Moûtiers, orné de peintures du XIXe siècle
  • Mise au tombeau du Christ, datée du XVIe siècle, dans la cathédrale Saint-Pierre de Moûtiers
  • Chappe et bannière en fils d'or et d'argent du trésor de la cathédrale Saint-Pierre
  • Marché de Moûtiers
  • Façade de l'ancien Hôtel des Alpes à Moûtiers
  • Place des Victoires à Moûtiers

Moûtiers : capitale du Street-Art en Savoie Mont-Blanc

Fresque de street art à Moûtiers : Beauty and the Beast par Tank and Popek

La ville de Moûtiers est reliée à Paris par le train dès 1893. Elle est la gare terminus jusqu’à l’extension de la voie de chemin de fer vers Bourg-Saint-Maurice, en 1913. Cette desserte ferroviaire précoce permet à la ville de créer une forte activité économique accrue grâce à l’exploitation hydraulique, surnommée houille blanche.  

Avec le développement des Sports d’Hiver à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, la gare de Moûtiers connaît un regain d’activité. Elle permet de desservir, notamment, les stations des Menuires, Val Thorens, Courchevel ou encore Notre-Dame-du-Pré, plus petite station de ski de Savoie-Mont-Blanc ! Cette fréquentation atteint un pic avec l’organisation des Jeux olympiques d’hiver à Albertville en 1992.

Un nouvel événement majeur va venir marquer la vallée en 2023 avec l’organisation des Championnats du Monde de Ski Alpin à Courchevel et Méribel.

Afin de redynamiser la ville et de la colorer, un festival de Street-Art est organisé tous les ans à Moûtiers, depuis 2018 !

Plusieurs collectifs ont été invités et des artistes du monde entier sont venus réaliser leurs œuvres sur les façades de la capitale tarine. Un grand nombre d’entre elles portent des messages forts, notamment sur la défense de la biodiversité.

Aujourd’hui, la ville compte une quarantaine de fresques, peintures, collages… Une nouvelle édition, qui se déroulera du 5 au 11 septembre 2022, viendra enrichir la collection.

Le maire de Moûtiers, Fabrice Pannekoucke, est particulièrement attaché à cette manifestation : « Nous souhaitons entretenir, valoriser et mettre en perspective notre patrimoine millénaire en le mettant en vis-à-vis avec des œuvres urbaines de street-art, offrant un espace d’expression libre sur la voie publique ».

  • La petite fille aux radis - OCM Vibration - 2019
  • Portrait d'Hervé - Swed Oner - 2019
  • Le monde à l'envers - Zabou - 2019
  • Le Touriste - Rino - 2018
  • Les Hiboux - Sonac - 2019
  • Les Loups - Cofee - 2018
  • Toucan - Amok, High et Palm - 2021
  • War Zoo - Amok - 2021
  • Le Héron l'étang change - Collectif de la Maise - 2019

Villages de charme en Cœur de Tarentaise

Clocher de Saint-Martin-de-Belleville

Autour de Moûtiers, qui constitue le centre d’activité de la vallée, se situent de nombreux villages et hameaux.

Au cœur de la vallée des Belleville, ne manquez pas Saint-Martin-de-Belleville, magnifique village typiquement savoyard, permettant de jouir du domaine skiable des 3 vallées. Son église baroque est surplombée d’un clocher réalisé dans un alliage de métaux scintillants aux reflets du soleil.

Le patrimoine vernaculaire est mis à l’honneur dans ce village qui conserve de nombreuses fontaines, et un four à pain. Le Moulin de Burdin, situé sur les bords du Doron des Belleville a également été entièrement restauré par la commune. Il permet de préserver la mémoire de cette activité importante dans la vallée.

Saint-Jean-de-Belleville fait également partie de la commune des Belleville. Elle se compose de plusieurs hameaux dont celui de La Sauce qui possède un charme à toute épreuve.

Sur les hauteurs de Moûtiers, le village de Hautecour mérite également le détour !

  • Saint-Martin-de-Belleville
  • Saint-Martin-de-Belleville
  • Saint-Martin-de-Belleville
  • Mairie de Saint-Martin-de-Belleville
  • Moulin du Burdin à Saint-Martin-de-Belleville
  • Intérieur du Moulin du Burdin à Saint-Martin-de-Belleville
  • Hameau de la Sauce à Saint-Jean-de-Belleville
  • Hameau de la Sauce à Saint-Jean-de-Belleville
  • Village de Hautecour
  • Village de Hautecour
  • Maison du hameau du Villard à Hautecour

Le baroque au Cœur en Tarentaise

Chapelle Notre-Dame-des-Grâces à Saint-Jean-de-Belleville

Les paysages de ces superbes villages sont ponctués par les clochers d’une multitude d’églises et de chapelles baroques, qui ont vu le jour en Savoie aux XVIIe et XVIIIe siècles. Cette région, frontalière avec la Suisse calviniste est, en effet, particulièrement touchée par la Contre-Réforme menée dans les Alpes par saint François de Sales. Elle se caractérise par la fondation de ces nombreux édifices religieux, à la façade souvent sobre, mais abritant des décors somptueux. Ils sont rassemblés au sein des chemins du Baroque en Savoie.

Le sanctuaire Notre-Dame-de-la-Vie, situé sur les hauteurs de Saint-Martin-de-Belleville est un des plus beaux exemples de cette région. Bâti au XVIIe siècle, sur un site de dévotion populaire fréquenté depuis le néolithique, l’église conserve encore un retable de 1636, le plus ancien de la vallée de la Tarentaise. Elle fait l’objet d’un pèlerinage important depuis sa fondation, comme en témoignent les nombreux ex-voto. La tradition se perpétue encore et donne lieu à une grande célébration chaque 15 août.

L’église Saint-Martin, à Saint-Martin-de-Belleville possède également un très beau décor baroque.

Le village de Notre-Dame-du-Pré, conserve lui aussi la superbe église Notre-Dame-de-la-Nativité, tournée face à la vallée.

À Saint-Jean-de-Belleville, on ne peut que s’émerveiller devant la chapelle Notre-Dame des Grâces, située face à un panorama époustouflant. L’édifice, bâti au milieu du XVIIIe siècle, possède une façade au décor remarquable, figurant une Vierge en majesté, les vertus cardinales et théologales ainsi qu'une représentation de saint François de Sales.

Hautecour, au-dessus de Moûtiers, possède également son lot de pépites religieuses à admirer, dont l’église Saint-Etienne et la chapelle Saint-Roch au Villard.
Ne manquez pas également la sublime chapelle Sainte-Agathe et Sainte-Marguerite, plus tardive. Située au Breuil, elle possède une incroyable voûte bleue étoilée. Cette chapelle est bâtie dans les années 1860, notamment grâce à la générosité de Monseigneur André Charvaz (1793-1870) qui fut Archevêque de Gènes de 1852 à 1869, natif d’Hautecour.

  • Sanctuaire Notre-Dame-de-la-Vie à Saint-Martin-de-Belleville
  • Coupole du sanctuaire Notre-Dame-de-la-Vie à Saint-Martin-de-Belleville
  • Retable maître du sanctuaire Notre-Dame-de-la-Vie à Saint-Martin-de-Belleville
  • Église Saint-Martin dans le village de Saint-Martin-de-Belleville
  • Intérieur de l'Église Saint-Martin dans le village de Saint-Martin-de-Belleville
  • Chapelle Notre-Dame-des-Grâces à Saint-Jean-de-Belleville
  • Église Saint-Etienne à Hautecour
  • Chœur de l'église Saint-Etienne à Hautecour
  • Chapelle Saint-Roch à Hautecour
  • Intérieur de la Chapelle Saint-Roch à Hautecour
  • Chapelle Sainte-Agathe et Sainte-Marguerite à Hautecour et l'œuvre En Route de l'artiste Akunzo
  • Intérieur de la chapelle Sainte-Agathe et Sainte-Marguerite à Hautecour
  • Extérieur de l'église Notre-Dame-de-la-Nativité à Notre-Dame-du-Pré
  • Intérieur de l'église Notre-Dame-de-la-Nativité à Notre-Dame-du-Pré

Sentier artistique d’Hautecour

Sentier artistique d'Hautecour : Fée Myrtille de Patrick Planchon devant l'église Saint-Etienne

Le patrimoine religieux d’Hautecour peut également être découvert au fil d’une randonnée de 2h30, ponctuée de plus de 70 œuvres d’art installées en pleine nature. Ce sentier artistique a vu le jour en 2001 grâce à l’association Léz’Arts en Adrets.

Ses organisateurs invitent, chaque année, pour une semaine, des artistes français et internationaux, afin de créer des œuvres sur un thème défini, parmi lesquels : Paradoxe, Demain, Miroir, Musique, ou encore Animal.

Une autre balade artistique vous attend, au-dessus de Saint-Jean-de-Belleville. Emmanuel, gardien du refuge du Plan Lombardie, a parsemé le chemin d’accès, d’œuvres de sa création, dissimulées dans la nature. Le tout dans un paysage magnifique.

  • Sentier artistique de Hautecour - En Route par Akunzo
  • Sentier artistique de Hautecour - Gold Fishes par Salah Saouli
  • Sentier artistique de Hautecour - La Maison qui pleure par Suzanne Ruoff
  • Sentier artistique de Hautecour - Miroir Magique par Hugues Grammont
  • Sentier artistique de Hautecour - Temps et Mémoire par Luciano di Rosa
  • Sentier artistique de Hautecour - Une feuille dans le vent par Luciano di Rosa
  • Sentier artistique de Hautecour - Une truite grande comme ça, ça n'existe par ! par Alain Mila
  • Sentier menant vers le refuge du Plan Lombardie
  • Hérons sur le sentier menant vers le refuge du Plan Lombardie

Sur la route du Beaufort en Tarentaise

Cave de Beauforts de la coopérative laitière de Moûtiers

Amateurs de tous les patrimoines et notamment gastronomique ? Faites une escapade sur les hauteurs de Saint-Jean-de-Belleville, sur l’alpage des Combes, pour rencontrer David, qui vous partagera les secrets de fabrication du Beaufort d’alpage.
Pour les courageux, rendez visite au troupeau de vaches Tarines et Abondances qui paissent quelques centaines de mètres plus haut. Un panorama à couper le souffle vous attend dans ces alpages hors du temps.

L’appellation Beaufort d’Alpage ne doit pas être confondue avec le Beaufort d’été. Outre la période de production commune, de juin à octobre, le Beaufort d’Alpage doit lui, impérativement être produit à plus de 1500 mètres d’altitude, selon les méthodes traditionnelles, 2 fois par jour après chaque traite.

Pour en apprendre davantage sur la fabrication du Beaufort et son écosystème, rendez-vous à la coopérative laitière de Moûtiers.

  • Vaches Abondance en attente de la traite à 2100 mètres d'altitude sur l'Alpage des Combes
  • Fromagerie de l'Alpage des Combes à 1700 mètres d'altitude
  • David, fromager de l'Alpage des Combes, préparant un Beaufort d'Alpage
  • Chemin menant de l'Alpage à la fromagerie, emprunté par les bergers après chaque traite
  • Vaches Abondance et Tarines à 2100 mètres d'altitude sur l'Alpage des Combes
  • Coopérative laitière de Moûtiers
  • Fabrication du Beaufort d'été à la Coopérative laitière de Moûtiers
  • Fabrication du Beaufort d'été à la Coopérative laitière de Moûtiers

Infos pratiques en Cœur de Tarentaise

Où manger ?

Moûtiers : La Voûte, maître restaurateur

Notre-Dame-du-Pré : Auberge de la Fruitière

Saint-Martin de Belleville : restaurant le Montagnard

Vue depuis la terrasse du restaurant le Montagnard à Saint-Martin-de-Belleville

Où dormir ?

Le Terminus à Moûtiers : hôtel 2 étoiles

Auberge de Savoie à Moûtiers : hôtel 3 étoiles

Refuge du Plan Lombardie à Saint-Jean-de-Belleville

Refuge du Plan Lombardie à Saint-Jean-de-Belleville

 

Reportage réalisé en partenariat avec Cœur de Tarentaise Tourisme et l’Office de Tourisme de Saint-Martin-de-Belleville



Tags: