Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
08/12/2022
4172

Aux origines de la Fête des Lumières à Lyon !

Comme chaque année, le 8 décembre, la capitale des Gaules s’illumine de milliers de bougies, offrant aux habitants et visiteurs, un spectacle enchanteur. Mais d’où vient la Fête des Lumières à Lyon ? Coup de projecteur sur cette tradition féerique...

Place des Terreaux à Lyon pour la Fête des Lumières

La fête des Lumières de Lyon : un vœu à la Vierge Marie

La Basilique Notre-Dame de Fourvière est le cœur battant du patrimoine lyonnais

Lyon, une ville dévouée au culte marial

La basilique Notre-Dame de Fourvière qui surplombe la ville est l’un des joyaux du patrimoine lyonnais. Du haut de cette colline, une première église est construite en 1168, avant d’être mise à mal par les guerres de Religion au XVIe siècle.
Restaurée, elle devient un lieu de prière important pour les Lyonnais et à l'origine de la fête du 8 décembre.

En 1643, la ville de Lyon est touchée par la peste, venue du sud de la France. Plusieurs milliers de Lyonnais sont emportés par la maladie. Désemparées, les élites de la ville décident d’invoquer la Sainte Vierge pour que l’épidémie cesse au plus vite. Le 8 septembre 1643, jour de la fête de la Nativité de la Vierge Marie, ils se retrouvent sur la colline de Fourvière. C'est alors qu'ils promettent de s’y rendre chaque année pour la prier si la peste cesse. C’est ce qu’on appelle le Vœu des Échevins.

Leur prière est exaucée car la maladie disparaît cette année-là. Depuis ce jour, un pèlerinage a lieu chaque année vers la Basilique Notre-Dame de Fourvière. Le culte marial et la basilique ont ainsi une grande importance pour la ville de Lyon. Ils vont donner naissance à l’une des plus scintillantes traditions locales : la Fête des Lumières.

Illuminations de la cathédrale Saint-Jean à Lyon par Filip Roca pour la Fête des Lumières

Une fête qui a bien failli tomber à l’eau

Les Lyonnais continuent d’orner chaque année leurs fenêtres de « lumignons »

En 1850, les autorités locales souhaitent honorer la Vierge Marie et orner la colline de Fourvière d’une statue. Un concours est donc lancé. On choisit la création en bronze doré du sculpteur lyonnais Joseph-Hugues Fabisch. Il réalise la statue de plus de trois tonnes dans son atelier, situé sur les quais de Saône.

L’inauguration de cette œuvre monumentale est prévue pour le 8 septembre, rappelant ainsi le Vœu des Échevins de 1643, le jour de la Nativité de la Vierge Marie. En raison d’une crue de la Saône, la cérémonie est annulée. C’est finalement le 8 décembre qui est choisi, date qui correspond à la fête catholique de l’Immaculée Conception.

Pourtant, le jour de la fête de l’Immaculée Conception, rien ne se passe comme prévu. Une nouvelle fois, le mauvais temps fait craindre un report de la cérémonie. Finalement, le ciel se dégage peu à peu dans la soirée. Les Lyonnais décident spontanément de mettre des bougies à leur fenêtre afin de pouvoir discerner ce qui se passe en haut de la colline de Fourvière. Les autorités religieuses suivent le mouvement et la chapelle scintille dans la nuit. Élevée à plus de 300 mètres de hauteur, la statue de la Vierge couronnée veille, les bras ouverts, sur la ville de Lyon. La Fête des Lumières de Lyon est née !

Une tradition au cœur du patrimoine culturel lyonnais

L’Hôtel de Ville de Lyon illuminé lors d’un gigantesque spectacle son et lumières à l’occasion de la Fête © Baudouin Wisselmann sur Unsplash

Depuis le XIXe siècle, chaque année, la ville et ses habitants mettent tout en œuvre pour sublimer cette tradition lyonnaise. Geste de foi à l’origine, le 8 décembre devient la fête officielle de la cité.

En 1989, le reste du patrimoine lyonnais se joint à la fête : quartiers, monuments et fleuves se parent eux aussi de mille couleurs flamboyantes pour des célébrations qui durent depuis 1999, quatre jours. Au fil du temps, les installations lumineuses publiques sont devenues de plus en plus techniques et impressionnantes. En 2007, la Fête des Lumières est récompensée par le trophée du « meilleur événement Grand Public ». Un joli parcours pour une fête démarrée en pleine tempête !

Les lumières de la place des Jacobins à Lyon pour le 8 décembre

De la place Bellecour à la place des Terreaux, en passant par la place des Jacobins et les quais de Saône, des millions de visiteurs viennent admirer les spectacles interactifs. Ces réalisations lumineuses et sonores s’exportent aux quatre coins du monde.

Pour cette édition 2022, la Fête des Lumières de Lyon accueille de nouveaux projets d’artistes, notamment venus d’Espagne, d’Italie ou encore du Danemark. Véritable fête populaire, le 8 décembre met en lumière cette année, le renouvellement artistique.

 

Vivez la magie de Noël en offrant la visite de plus de 650 joyaux du patrimoine français et belge avec le Pass Patrimoine ! 

Tags: