Pass Patrimoine 600 monuments 2022 page
15/12/2022
3158

Cité du Vitrail à Troyes : découvrez l’art de la Lumière

Le 17 décembre 2022, La Cité du Vitrail de Troyes ouvre ses portes au public. Installé dans les bâtiments historiques de l’Hôtel-Dieu-Le-Comte, ce projet d’excellence permet de plonger dans un savoir-faire d’exception.

Pour fêter cette ouverture, l'accès est gratuit pour tous les visiteurs jusqu'au 3 janvier 2023 !

À travers un parcours éducatif riche en expériences sensorielles, plongez au cœur de l’art de la Lumière !

Ouverture de la Cité du Vitrail à Troyes - Décembre 2022 © Histoires de patrimoine

La Cité du Vitrail, étendard d'un savoir-faire multiséculaire de Champagne

Chœur de l'église Saint-Rémy de Troyes et ses vitraux du XIXe siècle © Histoires de patrimoine

Le saviez-vous ? Le département de l’Aube possède 9 000 m2 de vitraux, antérieurs à la Révolution, illuminant des édifices religieux et civils, auxquels il faut ajouter les créations réalisées du XIXe siècle jusqu’à nos jours !

La ville de Troyes, rassemble à elle seule 1700 m2 de vitraux, notamment dans la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, l'église Sainte-Madeleine, la basilique Saint-Urbain ou encore l'église Saint-Rémy. Sa position centrale en fait l’étape majeure de la Route du vitrail. Surnommée la ville aux 10 églises, Troyes a naturellement été choisie pour accueillir La Cité du vitrail. 

Ce projet de mise en valeur de l’art vitré aubois est l’aboutissement de réflexions débutées dès les années 1970. Ce patrimoine verrier, réputé internationalement, a été valorisé et rendu davantage accessible au public grâce à la création de la Route du vitrail, en 2021. Elle permet de découvrir 65 édifices du territoire, aux vitraux remarquables, rassemblés dans une application mobile.

L’Hôtel-Dieu-Le-Comte : un écrin historique unique

Jardin de l'Hôtel-Dieu-le-Comte et sa grille en ferronnerie du XVIIIe siècle © Histoires du patrimoine

L’édifice qui abrite cette nouvelle Cité du Vitrail, possède presque 900 ans d’histoire. Fondé en 1157 par Henri 1er le Libéral, comte de Champagne, l’hôtel-dieu accueille malades, indigents, femmes en couche et nouveau-nés abandonnés. Administré par l’ordre religieux de Saint-Augustin, le lieu possède une fonction similaire aux hospices de Beaune, offrant hospitalité et soins aux nécessiteux. 

L’Hôtel-Dieu-Le-Comte connaît différentes modifications et plusieurs travaux d’agrandissement du XIIIe au XVIIe siècle. Entièrement reconstruit au XVIIIe siècle selon un plan en « U » il est complété par une chapelle aux grandes baies vitrées.
En plus des populations déjà citées, l’Hôtel-Dieu-le-Comte reçoit, à cette période, les blessés des guerres menées par Louis XIV puis Louis XV.

Après la Révolution, le bâtiment conserve sa vocation d’hôpital et accueille les patients troyens jusqu’en 1953. Il abrite ensuite un hospice pour personnes âgées jusqu’en 1988.

Aile ouest de l'Hôtel-Dieu-le-Comte à Troyes écrin de la Cité du Vitrail © Studio OG

Classé Monument historique en 1964, l’Hôtel-Dieu-Le-Comte est racheté par le département de l’Aube en 1990. Deux ans plus tard, une partie du bâtiment est mise à disposition de l’université de Reims Champagne-Ardenne, qui y installe notamment une bibliothèque.

En 2011, l’Hôtel-Dieu-Le-Comte est choisi pour accueillir une exposition préparatoire autour de l’art du vitrail. C’est un succès populaire tout au long des 5 ans d’ouverture qui décide la future installation de La Cité du vitrail dans l’aile ouest du bâtiment. 
S’en suivent trois années de travaux de restauration, de 2018 à 2021, pour créer ces nouveaux espaces de valorisation de l’art du vitrail.

La Cité du Vitrail s’étend sur 3 000 m2 de superficie répartis sur quatre niveaux. Ces espaces d’un beau volume, baignés de lumière et de calme, favorisent la découverte de ce savoir-faire.
L’intérieur épuré rappelle sa fonction historique première. L’espace ouvert au public se divise principalement en deux parties avec 700 m2 d’exposition permanente et 340 m2 d’expositions temporaires.
Une partie dédiée à la recherche constituera un pôle d’excellence sur l’étude du patrimoine vitré.

Les incontournables de la Cité du vitrail

Le visiteur découvre, à son arrivée, un lieu rare en France qui témoigne du passé du lieu. L’apothicairerie de l’hôtel-Dieu, fondée au XVIIIe siècle, est en parfait état après restauration. Classée Monument historique, elle conserve une collection exceptionnelle de 319 boîtes en bois peint et de pots en faïence originaux, certains remontant au XVIe siècle.

Apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte à Troyes © Histoires de patrimoine

Attenant à l’apothicairerie, on retrouve le laboratoire, qui, autrefois, permettait aux religieuses de préparer les remèdes  L’ambiance particulière de ces lieux participe à l’expérience immersive de la visite de La Cité du vitrail. 

Lustre monumental en verre à la Cité du Vitrail de Troyes © Histoires de patrimoine

Au cours de la visite, le public est guidé par l'escalier monumental en chêne massif, du XVIIIe siècle, qui dessert les étages du parcours descendant de la Cité du vitrail. Son centre est orné d’un lustre spectaculaire, composé de manchons, matière première du maître verrier. Cette œuvre monumentale a été imaginée par Alain Vinum, maître-verrier troyen.

Au troisième étage, sont expliquées les différentes étapes et techniques de création du vitrail. Puis un parcours chronologique permet de s’imprégner de l’évolution de cet art champenois, du XIIe siècle à nos jours, en passant par le Beau XVIe siècle !

L’étage inférieur, ancienne salle des malades baignée de lumière, est un écrin pour de grands formats. Des créations de toutes les époques sont confrontées les unes aux autres, dans une muséographie originale permise par les serrureries spécialement créées par Art et Forge. Des vitraux médiévaux répondent ainsi aux créations modernes et contemporaines.

Visiteurs devant trois panneaux du vitrail de la Vie de Saint Gilles provenant de l'église Saint-Nizier à Troyes (vers 1520) © Histoires de patrimoine

Vitrail de la Transfiguration, trésor de la Cité du Vitrail, après restauration © Christophe Deschanel

Au même étage, la salle du trésor, présente une œuvre exceptionnelle. Un vitrail du XIIe siècle, provenant d’une église troyenne. Cette Transfiguration du Christ, a été miraculeusement redécouverte en 2018 et patiemment restaurée par Flavie Vincent-Petit.

Pour finir en apothéose, découvrez la chapelle, inondée par la lumière de larges verrières mariant vitraux anciens et modernes. Construite au XVIIIe siècle, elle est redécorée entre 1862 et 1866 et récemment restaurée, elle possède un décor d’angelots et de peintures de saints en trompe-l’œil.
Son oculus, détruit lors de la Seconde Guerre mondiale a été recréé par Fabienne Verdier (artiste-peintre) et Flavie Vincent-Petit (maître-verrier), qui ont également collaboré dans la création de trois nouveaux panneaux pour le chœur de l’église de Nogent-sur-Seine.

Chapelle de l'Hôtel-Dieu-le-Comte © Studio OG

À l’extérieur, le visiteur accède au jardin de l’Hôtel-Dieu gardé par une grille majestueuse de 1776, partiellement dorée. Restauré parallèlement aux intérieurs, pour conserver la cohérence historique, le jardin permet d’achever la visite de ces lieux exceptionnels dans un sentiment de quiétude et d’enrichissement culturel. 

Un voyage sensoriel dans l’art du vitrail entre passé et présent

Dans les églises et les cathédrales, les verrières qui accueillent la lumière sont placées en hauteur, au plus proche de Dieu. Les fidèles, situés, eux, dans la partie basse des édifices, doivent s’élever pour apercevoir la lumière divine.
Selon les mots de Vitellion, un moine du XIIIe siècle, le vitrail est un médium qui transforme la lumière physique (la manifestation de Dieu) en lumière divine (Dieu lui-même). 

La Cité du vitrail propose, elle, de vivre le vitrail « à hauteur de regard ». Elle présente des œuvres déposées de leur monument, souvent en cours de restauration, mais également des pièces de musée et des créations contemporaines.
Nombre de ces œuvres sont en prêt ou en dépôt, la présentation est donc amenée à évoluer au fil des ans, une occasion pour le visiteur de revenir fréquemment.

Parcours chronologique de la Cité du Vitrail : des œuvres à hauteur de regard © Histoires de patrimoine

À travers une scénographie moderne, la Cité du Vitrail s’adapte au visiteur et à son écrin pour présenter la richesse du savoir-faire des maîtres verriers d’hier et d’aujourd’hui.
En effet, les maîtres verriers et artistes contemporains continuent de faire évoluer les techniques et les modes d’expression du vitrail et participent à la sauvegarde des vitraux anciens. 

Son but est de faire entrer le public dans l’atelier même, de réveiller les sens, de provoquer les émotions. Cette expérience est rendue possible par la confrontation aux œuvres mais également la confrontation des œuvres entre elles, présentant différentes techniques et différentes époques.

Mise en scène d'un atelier de maître-verrier à la Cité du Vitrail de Troyes © Histoires de patrimoine

Des dispositifs multimédias variés permettent d’approfondir et prolonger cette immersion : films, panneaux graphiques et fiches aux contenus et formats adaptés à tous les publics sont présents dans toutes les salles.

La Cité du Vitrail propose également des ateliers pédagogiques permettant aux enfants de mettre « la main à la pâte…de verre ».

Pour tout savoir sur la Cité du Vitrail de Troyes